Le Jardin Zebre – Chaumont-sur-Loire

18 mai 2022 

Dans le cadre du concours du Festival International des Jardins du Domaine de Chaumont-sur-Loire les paysagistes Etienne Vazzanino, Laurian Gascon et Stanislas Jung se sont retrouvés pour concevoir un jardin « climatique ».

Le « Jardin Zebre » a reçu le prix du design lors de l’édition 2021.

Contexte : le dérèglement climatique

Dans un contexte planétaire perturbé par l’activité humaine, notre environnement sera dans les décennies à venir soumis à des amplitudes thermiques de plus en plus violentes. Nos jardins et plus largement nos cultures, seront de plus en plus impactés par ce déséquilibre climatique. La thématique du concours étant le biomimétisme, il nous a paru intéressant de chercher les réponses à ces problématiques dans des milieux extrêmes. Nous avons découvert, le Zebre et sa robe noire et blanche.

Biomimétisme : le Zebre

Ce mammifère homéotherme, aurait développé au cours de son évolution une stratégie pour réguler sa chaleur corporelle et survivre ainsi aux extrêmes thermiques de la savane. En effet le zebre est soumis dans son environnement à une très forte amplitude thermique entre le jour et la nuit. Sa robe zebrée de noir et de blanc l’aiderait à réguler sa température. Le noire absorbe, le blanc reflète.
Cette régulation thermique lui évite de souffrir du chaud le jour et du froid la nuit.

Le jardin Zebre, un jardin expérimental

Transposées au jardin, les zébrures de cet animal sont pensées en relief. Elles se matérialisent par
des pergolas recouvertes de canisses qui ne laissent pas le soleil arriver au sol, se sont les bandes blanches. Les bandes noires, qui laissent penetrer la chaleur sont matérialisées par les vides laissés entre chaque pergola. L’une absorbe la chaleur, tandis que l’autre la stoppe…en résulte un léger courant d’air tempérant les extrêmes. Ainsi, le Jardin Zèbre, grâce cette alternance d’expositions qui caractérise son dessin, reproduit un microclimat tempéré propice aux cultures, et ce, même lors des canicules estivales. Pour le prouver nous avons installé une flore de sous-bois dans l’une des parcelles les plus ensoleillée du domaine.

Le jardin en quelques mots :


Atelier de paysagistes concepteurs pour jardins naturalistes